5 lectures #6

Bonjour, j’espère que vous allez bien ♡ Je ne suis pas très constante en ce moment, je vous avoue que ces dernières semaines sont assez compliquées. Je suis très fatiguée et je n’ai donc aucune inspiration pour écrire mes articles ou publier sur Instagram. Je ne compte pas me forcer pour autant à publier, l’important reste de prendre du plaisir à venir discuter lectures avec vous 🙂 Tout cela pour vous dire que c’est normal si je ne publie rien certaines semaines ! En attendant, aujourd’hui, je vous retrouve pour vous parler de mes 5 dernières lectures (enfin ce ne sont pas vraiment les cinq dernières mais il y a beaucoup de livres dont je n’ai pas encore parlé par ici). Au programme, je vais vous parler de L’Immeuble Yacoubian de Alaa El Aswany, The turn of the screw de Henry James, Les Lois naturelles de l’enfant de Céline Alvarez, Pilu of the woods de Mai K. Nguyen et La petite dernière de Fatima Daas.

L’IMMEUBLE YACOUBIAN DE ALAA EL ASWANY
  • Littérature égyptienne
  • Roman historique
  • Publié par Actes Sud
  • Paru en 2006
  • 336 pages

Construit en plein cœur du Caire dans les années 1930, vestige d’une splendeur révolue, l’immeuble Yacoubian constitue un creuset socioculturel très représentatif de l’Egypte du XXIe siècle naissant. Dans son escalier se croisent ou s’ignorent Taha, le fils du concierge, qui rêve de devenir policier ; Hatem, le journaliste homosexuel ; le vieil aristocrate Zaki, perdu dans ses souvenirs ; Azzam, l’affairiste louche aussi bigot que lubrique ; la belle et pauvre Boussaïna, qui voudrait travailler sans avoir à subir la convoitise d’un patron…

Après avoir lu et adoré J’ai couru vers le Nil, j’avais envie de lire autre chose de cet auteur. Je me suis donc plongée dans L’immeuble Yacoubian. J’avais un peu peur de ne pas aimer autant que le premier et comme je m’en doutais, j’ai largement préféré le premier roman de l’auteur. Cependant, j’ai tout de même bien aimé ma lecture 🙂 Le style de l’auteur m’a, une fois de plus, plu et j’aime le fait qu’il propose dans ses histoires une multitude de personnages aussi variés. On a un panel de personnages hauts en couleurs, de classes sociales et de vécus très différents mais qui ont tous pour point commun de vivre près de l’Immeuble Yacoubian. Les sujets abordés, propre à la culture égyptienne, sont toujours intéressants. L’auteur parle ainsi des relations des hommes et des femmes, de l’homosexualité, de la question du mariage, de la religion, des liens entre les gens. Si vous souhaitez découvrir l’auteur, je vous recommande ce roman mais je vous recommande surtout J’ai couru vers le Nil !

THE TURN OF THE SCREW DE HENRY JAMES
  • VF : Le tour d’écrou
  • Lecture en anglais
  • Littérature américaine
  • Fantastique
  • Publié par Penguin
  • Paru en 2011 (1898)
  • 176 pages

Existe-t-il plus grand plaisir que d’écouter des récits macabres, la veille de Noël, dans une vieille maison isolée ? Qu’il est diabolique le frisson qui glace alors les sangs… Qu’il est divin le cri des femmes épouvantées… Ce ne sont pourtant que des histoires… Tandis que celle-ci… Elle a été vécue… Par des enfants encore, deux petits orphelins, si admirablement gracieux, si serviables et si doux… Et leur gouvernante, une jeune fille des plus honnêtes. Ce qu’ils ont vu, ce qu’ils ont enduré et les circonstances extraordinaires des événements qui les ont… Mais non ! c’est trop horrible… Ça dépasse tout… en pure terreur ! Car le pire, c’est de savoir que, justement, on ne saura jamais tout…

Mon avis sur ce livre sera sûrement l’un des plus courts que je vais écrire puisque je n’ai pas grand chose à dire sur lui. Je l’ai lu dans le cadre d’un cours de littérature anglophone sur le roman et la nouvelle. C’est un texte que j’ai eu du mal à lire, je n’ai clairement pas le niveau pour le moment mais lire le texte et écouter l’audio m’a aidé ! Ce qui est intéressant avec ce livre c’est qu’on ne sait pas si la gouvernante est fiable ou si elle a tout imaginé. Je relirai sûrement cette histoire lorsque mon niveau aura augmenté. Mais si le résumé vous tente, sachez que le livre a été traduit, et même adapté, notamment par Netflix sous le nom The Hunting of Bly Manor !

LES LOIS NATURELLES DE L’ENFANT DE CÉLINE ALVAREZ
  • Littérature française
  • Essai
  • Publié par Les Arènes
  • Paru en 2016
  • 464 pages

Céline Alvarez a mené une expérience dans une maternelle en zone d’éducation prioritaire et « plan violence », à Gennevilliers. Elle a respecté les « lois naturelles de l’enfant » et les résultats ont été exceptionnels. À la fin de la deuxième année, tous les enfants de grande section et 90 % de moyenne section étaient lecteurs et affichaient d’excellentes compétences en arithmétique. Ils avaient par ailleurs développé de grandes qualités morales et sociales. Ce livre fondateur révèle une autre façon de voir l’enfant et de concevoir son éducation à la maison et à l’école. Céline Alvarez explique de manière limpide les grands principes scientifiques qui sous-tendent l’apprentissage et l’épanouissement. Elle partage son expérience, les activités qui peuvent aider les enfants à développer leur potentiel, ainsi que la posture appropriée de l’adulte. La révolution de l’éducation est possible.

Je ne sais pas si j’en ai déjà parlé ici mais j’aimerai devenir professeure des écoles. Alors quand j’ai découvert l’existence de cet essai qui propose une autre manière d’apprendre aux enfants, je n’ai pas hésité à me le procurer ! Et j’ai bien fait parce que j’ai trouvé ce livre véritablement passionnant 🙂 J’ai bien aimé le côté essai scientifique et récit d’expérience. L’autrice, à travers son expérience pendant trois ans dans une école maternelle et en lisant de nombreuses recherches scientifiques, s’est rendue compte que les enfants avaient déjà en elleux toutes les capacités disponibles pour apprendre et qu’il suffisait de leur offrir un espace sain, bienveillant, pour les guider à leur rythme. Je suis convaincue que la manière d’enseigner aujourd’hui n’est pas la bonne, et ce livre montre bien qu’en suivant les lois naturelles de l’enfant, iel arrive à apprendre avec joie et facilité. Tout n’est pas forcément faisable avec notre système éducatif mais certaines idées sont vraiment intéressantes et ouvrent des champs de réflexion sur la manière dont l’apprentissage pourrait se faire en France. Si le sujet vous intéresse, je vous le recommande fortement !

PILU OF THE WOODS DE MAI K. NGUYEN
  • VF : Pilu des bois
  • Lecture en anglais
  • Littérature américaine
  • BD fantastique
  • Publié par Oni Press
  • Paru en 2019
  • 160 pages

Willow adore la forêt qui se trouve près de chez elle. Elle est calme et paisible, si différente de ses propres émotions tumultueuses, qu’elle garde enfouies tout au fond d’elle. Un jour, lorsque ses émotions la submergent, elle décide de s’enfuir dans les bois. Là, elle rencontre Pilu, une fée des bois égarée, qui n’arrive pas à retrouver le chemin de sa maison…

Si vous avez besoin d’un peu de réconfort en ce moment, alors vous allez adorer cette bande dessinée jeunesse ! J’ai énormément aimé cette lecture 🙂 Le style de dessins de Mai K. Nguyen est vraiment doux : tout ce que j’aime ! L’histoire m’a d’autant plus convaincue qu’on y suit Willow, une petite fille qui a beaucoup de mal à gérer ses émotions et qui la font terriblement souffrir. Elle va faire la rencontre de Pilu et l’aider à retrouver son chemin. Cette rencontre va leur être bénéfique à toutes les deux. J’ai beaucoup aimé leur duo naissant, elles sont vraiment adorables. La bd parle aussi du deuil d’une très belle façon. Le livre est très court donc je n’en dirai pas plus mais je vous le recommande vivement ! Elle a récemment été traduit aux éditions Kinaye 🙂

LA PETITE DERNIÈRE DE FATIMA DAAS
  • Littérature française
  • Récit autobiographique, LGBTQIA+
  • Publié par Les éditions Noir et Blanc
  • Paru en août 2020
  • 192 pages

Je m’appelle Fatima Daas. Je suis la mazoziya, la petite dernière. Celle à laquelle on ne s’est pas préparé. Française d’origine algérienne. Musulmane pratiquante. Clichoise qui passe plus de trois heures par jour dans les transports. Une touriste. Une banlieusarde qui observe les comportements parisiens. Je suis une menteuse, une pécheresse. Adolescente, je suis une élève instable. Adulte, je suis hyper-inadaptée. J’écris des histoires pour éviter de vivre la mienne. […]

Ce court livre autobiographique est assez surprenant au début puisque le style de l’autrice est singulier. Chaque page commence par une même structure narrative et ce côté répétitif m’a bien plu, je trouve que cela donne du rythme au livre. Fatima Daas se livre dans cette première œuvre, elle parle surtout d’identité, de quête d’identité. Elle parle ainsi de sa famille d’origine algérienne, de son orientation sexuelle, de la religion musulmane, de son quotidien. L’écriture est plutôt pudique, le livre a beau être autobiographique, l’autrice se livre doucement. Et c’est beau ! Je comprends par contre que le style ne puisse pas plaire mais pour ma part, ça a été une jolie découverte et je serai curieuse de lire cette autrice à nouveau 🙂

Parmi ces lectures, je vous recommande surtout Les lois naturelles de l’enfant et Pilu of the woods 🙂 En avez-vous lu certaines ?

A bientôt,

Solange ♡

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *