5 lectures #4

Bonjour, j’espère que vous allez bien ♡ Aujourd’hui, je vous retrouve à nouveau pour parler de mes 5 dernières lectures ! Je lis plus vite que je n’arrive à écrire ces articles, c’est pourquoi vous en avez deux d’affilé 😉 Ce bilan est très hétéroclite : j’ai lu un roman historique, une anthologie, un thriller, un roman contemporain et un classique.

Je vais donc vous parler de Enrage contre la mort de la lumière de Futhi Ntshingila, Fat and queer édité par Bruce Owens Grimm, Miguel M. Morales et Tiff Ferentini, Histoire d’une grecque moderne de l’abbé Prévost, Things fall apart de Chinua Achebe et Un cri sous la glace de Camilla Grebe 🙂

ENRAGE CONTRE LA MORT DE LA LUMIÈRE DE FUTHI NTSHINGILA
  • Traduit par Estelle Flory
  • Littérature sud africaine
  • Contemporain
  • Publié par Belleville éditions
  • Paru en février 2021
  • 200 pages

La vie n’a pas toujours été si rude pour Mvelo et Zola. Autrefois, Zola était championne de course à pied dans son école, et promise à un bel avenir. Jusqu’au jour où elle est tombée enceinte et où son père l’a reniée, l’exilant chez sa tante qui tient le bar clandestin du township où Mvelo a grandi… Lorsque sa mère, la « malade en trois lettres », succombe au VIH, Mvelo part en quête de ses origines. Simplement armée de sa résilience et d’un féroce instinct de survie, la jeune fille va devoir affronter un monde ravagé par l’apartheid qui laisse bien peu de chances à son genre et à sa condition.

Je remercie grandement les éditions Belleville pour m’avoir donné la possibilité de découvrir ce très beau roman 🙂 C’est un roman court mais intense ! Mvelo n’a pas eu de chance : elle vit dans un bidonville, sa mère meurt du VIH et elle subit un viol. Mais c’est une jeune fille résiliente qui malgré toutes les horreurs et difficultés qu’elle rencontre, est entourée de gens qui l’aiment. J’ai beaucoup aimé les personnages féminins du livre : Mvelo bien sûr mais également sa mère Zola ainsi que Nonceba. L’autrice propose le portrait de deux femmes indépendantes, qui chacune à leur manière ont pris leur destin en main. La narration est particulière, l’histoire commence dans le présent, à la mort de Zola, puis on revient en arrière jusqu’à finalement revenir à l’instant présent. C’est un peu perturbant au premier abord mais une fois qu’on a compris comment l’histoire est racontée, elle se lit toute seule. Malgré la dureté des sujets évoqués, le roman est porteur de beaucoup d’espoir. Ça a été une très belle découverte et je ne peux que vous recommander ce roman !

FAT AND QUEER: AN ANTHOLOGY OF QUEER AND TRANS BODIES AND LIVES ÉDITÉ PAR BRUCE OWENS GRIMM, MIGUEL M. MORALES ET TIFF FERENTINI
  • Lecture en anglais
  • Littérature américaine
  • Non fiction, Essais, Poésie, Témoignages
  • Publié par Jessica Kingsley Publishers
  • Parution le 21 mai 2021
  • 336 pages

« We’re here. We’re queer. We’re fat. » This one-of-a-kind collection of prose and poetry radically explores the intersection of fat and queer identities, showcasing new, emerging and established queer and trans writers from around the world. Celebrating fat and queer bodies and lives, this book challenges negative and damaging representations of queer and fat bodies and offers readers ways to reclaim their bodies, providing stories of support, inspiration and empowerment.

Quand j’ai vu le titre de cette anthologie et cette jolie couverture, je n’ai pas hésité longtemps à demander ce livre sur Netgalley. Et je n’ai aucun regret parce que je pense que c’est un livre nécessaire ! Au total, ce sont 38 histoires, sous la forme de poèmes, d’essais ou de mémoires qui sont proposées, le tout à propos du fait d’être gros.se et queer et des liens qu’il peut y avoir entre les deux. Pour les personnes qui sont effectivement grosses et queer, je pense que ce livre leur permettra de se sentir moins seules et de lire des gens qui ont des expériences similaires. C’était vraiment intéressant et enrichissant de lire à propos de personnes autant invisibilisées par la société à propos de leurs expériences. Je recommande donc vivement ce livre lorsqu’il sortira en mai prochain !

HISTOIRE D’UNE GRECQUE MODERNE DE L’ABBÉ PRÉVOST
  • Littérature française
  • Roman-mémoires, Contemporain
  • Publié par Flammarion
  • Paru en 1990 (1740)
  • 352 pages

Au cœur d’un harem de Constantinople, un ancien ambassadeur de France fait la rencontre d’une Grecque. Ému par les supplications de la jeune femme, il décide de la libérer et tombe bientôt amoureux d’elle. Mais alors qu’elle ne cesse de repousser ses avances, l’amour tourne à la passion dévorante et entraîne l’ambassadeur dans une spirale destructrice. Qui peut dire si la belle Théophé, dépeinte seulement à travers le regard du narrateur, est une manipulatrice cupide ou une jeune femme en quête de liberté, entravée par son libérateur ?

Comme dans mon dernier bilan lecture, j’ai lu ce roman-mémoires pour un cours sur le libertinage au XVIIIe siècle. Je suis vraiment curieuse d’étudier ce roman plus en profondeur ! Je n’ai pas du tout aimé le narrateur-personnage. Tout au long de l’histoire, il essaie de nous faire croire qu’il a seulement été la victime des charmes de Théophé… alors même qu’elle lui est seulement reconnaissante de l’avoir libéré et fait découvrir la vertu. Malgré cela, je pense que c’est un livre intéressant pour sa représentation du libertinage.

THINGS FALL APART DE CHINUA ACHEBE
  • VF : Tout s’effondre
  • Lecture en anglais
  • Littérature nigériane
  • Historique, Drame
  • Publié par Penguin
  • Paru en 2006 (1958)
  • 208 pages

Dans le village ibo d’Umuofia, Okonkwo est un homme dont la puissance et le courage sont vantés par tous, dont la voix est écoutée. Rejeton d’un père lâche et paresseux, il doit à lui seul ce qu’il est aujourd’hui : un fermier prospère qui veille sur ses trois épouses et sur ses huit enfants, un sage guerrier jouissant de la confiance des anciens.

Je suis contente de m’être enfin plongée dans ce classique de la littérature nigériane ! J’attendais beaucoup de ce livre et je n’ai pas été déçue. J’ai énormément aimé ce roman 🙂 J’ai beaucoup aimé suivre le quotidien de Okonkwo et de ses proches dans leur village, découvrir la culture Igbo, la façon de vivre du village, en fonction de la nature, les coutumes, les fêtes et les dieux auxquels les Igbo croient. J’avais vraiment l’impression d’y être et j’aime être autant immergée dans un roman ! Okonkwo n’est pas un personnage que j’ai aimé, il est violent et misogyne. Le travail et la réussite sont les seules choses qui ont de l’importance pour lui. Cependant, j’ai fini par compatir pour sa situation puisque la deuxième partie du roman se focalise sur l’arrivée des colons britanniques et le basculement que cela entraîne. La façon dont la colonisation et la conversion sont amenées montre le choc que cela a été. À partir de ce moment-là, la culture Igbo telle qu’elle existait avant l’arrivée des Britanniques n’existe plus. La fin est vraiment puissante et « conclut » parfaitement cette histoire. Je ne peux que vous recommander ce livre !

UN CRI SOUS LA GLACE DE CAMILLA GREBE
  • Traduit par Anna Postel
  • Littérature suédoise
  • Thriller
  • Publié par Livre de poche
  • Paru en 2018
  • 510 pages

Emma, jeune Suédoise, cache un secret : son patron Jesper, qui dirige un empire de mode, lui a demandé sa main. Mais il ne veut surtout pas qu’elle ébruite la nouvelle. Deux mois plus tard, Jesper disparaît sans laisser de traces et l’on retrouve dans sa superbe maison le cadavre d’une femme, la tête tranchée. Personne ne parvient à l’identifier. Peter, policier émérite, et Hanne, profileuse de talent, sont mis en tandem pour enquêter. Seul problème, ils ne se sont pas reparlé depuis leur rupture amoureuse dix ans plus tôt. Et Hanne a aussi un secret : elle vient d’apprendre que ses jours sont comptés.

J’avais lu de bons avis sur les romans de Camilla Grebe alors je me suis laissée tenter par le premier tome de sa saga. Dans l’ensemble, j’ai bien aimé ce roman, c’était prenant, je l’ai lu en quelques heures : un bon page turner ! Cependant, je n’ai pas été convaincue à 100%. J’ai eu du mal avec Peter, l’enquêteur, et si j’ai bien compris on le retrouvera dans le prochain volet. Je n’ai pas forcément besoin de m’attacher à un personnage pour aimer une histoire, cependant, je l’ai trouvé vraiment désagréable. J’ai par contre apprécié Hanne. Concernant l’enquête en elle-même, j’ai beaucoup aimé l’idée, malheureusement, j’ai deviné le retournement de situation. Je lis assez peu de thrillers et ce n’est pas comme si je cherchais activement la solution, alors j’ai été déçue que l’autrice ne réussisse pas à me surprendre ! Ça reste une bonne lecture et je lirai la suite 🙂

Parmi ces cinq lectures, je vous recommande fortement Enrage contre la mort de la lumière, Things fall apart et Fat and queer lorsqu’il sortira 🙂 L’un d’entre eux vous fait-il envie ?

A bientôt,

Solange ♡

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *