5 lectures #2

Bonjour, j’espère que vous allez bien ♡ Aujourd’hui, on se retrouve pour parler de mes 5 dernières lectures 🙂 Je vais vous parler de Histoire mondiale des féminismes de Florence Rochefort, Of women and salt de Gabriela Garcia, Un féminisme décolonial de Françoise Vergès, Le serment des lampions de Ryan Andrews et A Midsummer Night’s Dream de Shakespeare !

HISTOIRE MONDIALE DES FÉMINISMES DE FLORENCE ROCHEFORT
  • Non fiction, Ouvrage d’histoire
  • Littérature française
  • Publié par les éditions PUF
  • Paru en 2018
  • 128 pages

Depuis les révolutions de la fin du XVIIIe siècle se pose la question des droits, de la citoyenneté et de l’émancipation des femmes. Nés dans un contexte occidental, des féminismes se sont implantés peu à peu sur tous les continents pour libérer la parole et l’action de la moitié de l’humanité, selon des modalités spécifiques de luttes politiques, nationales et anticoloniales. Le point de vue global inédit de Florence Rochefort permet de saisir ces interactions transnationales et de retracer les grandes caractéristiques des modes de pensée et de mobilisation contre les inégalités entre les sexes, pour les droits et les libertés des femmes, mais aussi pour de nouvelles normes de genre.

Vous devez vous en être rendu compte maintenant mais j’aime lire des livres féministes. Ce qu’il me manquait pourtant c’était l’histoire même du mouvement ! Je me suis donc tournée vers ce court ouvrage qui récapitule les différents mouvements du féminisme du XVIIIe siècle aux années 2000. Raconter autant d’histoire en si peu de pages est un vrai défi, mais c’est aussi l’idée de la collection PUF. J’ai trouvé que Florence Rochefort avait plutôt bien réussi le pari. Ce livre est plutôt un guide des différents féminismes mondiaux – bien qu’un peu trop centré sur l’Occident à mon goût – et aura besoin d’être complété par d’autres ouvrages. J’aime l’idée d’avoir un guide sur le sujet, dans lequel piocher des périodes ou des noms de féministes sur lesquels me renseigner plus en profondeur. Si vous voulez en apprendre plus sur le féminisme, je ne suis pas sûre que ce soit le meilleur ouvrage mais si vous cherchez un guide, je trouve que le livre fait bien l’affaire !

OF WOMEN AND SALT DE GABRIELA GARCIA
  • Lecture en anglais
  • Historique
  • Littérature américaine
  • Publié par Flatiron (US) / Picador (UK)
  • Parution le 30 mars 2021 / 15 avril 2021
  • 224 pages

In present-day Miami, Jeanette is battling addiction. Daughter of Carmen, a Cuban immigrant, she is determined to learn more about her family history from her reticent mother and makes the snap decision to take in the daughter of a neighbor detained by ICE. Carmen, still wrestling with the trauma of displacement, must process her difficult relationship with her own mother while trying to raise a wayward Jeanette. Steadfast in her quest for understanding, Jeanette travels to Cuba to see her grandmother and reckon with secrets from the past destined to erupt.

C’est la couverture qui m’a attiré sur Netgalley puis le résumé qui promettait une histoire de famille sur plusieurs générations autour de la thématique de l’émigration. Au final, je ressors de cette lecture assez mitigée. Ce n’est pas que je n’ai pas aimé, mais je n’ai pas été transcendé, ni par la plume de l’autrice ni par l’histoire. Je crois que c’est le fait de suivre au moins 6 personnages à des époques aussi variées, en revenant parfois dans le passé, qui m’a déplu. J’ai eu du mal à m’attacher à ces différentes femmes et à leurs histoires. Je suis restée assez en surface. Le livre suit deux histoires en parallèle, qui parfois s’entrecroisent, l’une à propos d’une génération de femmes cubaines, l’autre venant du Honduras. On apprend vraiment les choses au compte-goutte, par fragments et c’est nous qui reconstituons l’histoire de Jeanette et de sa famille. J’ai d’ailleurs trouvé les passages sur Gloria et sa fille, les voisines de Jeanette, plus intéressantes que le reste. Bien que ma lecture soit en demi-teinte, je suis tout de même contente d’avoir lu ce roman puisqu’il traite d’une thématique que j’ai peu lu !

« There are three choices for people like us in Mexico. We make our way back across the border and risk ever harsher punishment if we are caught, because then we are “repeat offenders” for us, a second time. We make our way back to our original homes, places we fled once because hunger shadowed, death shadowed. Or we stay with the others like us here, a hard choice too: here, where we’ll be chased and harassed, cash out for yet another outstretched hand in uniform to escape yet another van to yet another unknown. »

UN FÉMINISME DÉCOLONIAL DE FRANÇOISE VERGÈS
  • Non fiction, Essai, Féminisme
  • Littérature française
  • Publié par La fabrique
  • Paru en 2019
  • 152 pages

Pourquoi le terme « féministe » est-il librement approprié à la fois par l’extrême droite, la gauche, et le capitalisme ? Dans un contexte, où les notions de féminisme et d’égalité sont vidées de leur sens hier radical, que peut signifier être féministe aujourd’hui ? Quels sont les combats à mener ? Comment mettre au cœur des luttes des femmes l’antiracisme, l’anticapitalisme et l’anti-impérialisme ?

Cela faisait des mois que j’avais envie de découvrir cet essai sur le féminisme décolonial ! J’ai trouvé certains passages très intéressants et j’ai souligné pas mal de passages, par exemple sur la notion du « care », sur le côté anti-patriarcal, anticolonialiste et anticapitaliste du féminisme décolonial et son côté intersectionnel mais également sur les conséquences de la colonisation, sur le racisme et plus encore. Cependant, je trouve que l’essai est bien trop court et parle de tellement de sujets que je n’en retiens pas grand chose. J’ai le sentiment que malgré des thématiques extrêmement importantes, le tout est assez brouillon. Je l’ai lu il y a quelques semaines maintenant et je serai incapable d’en faire un résumé… C’est donc un livre que je recommande tout de même mais je pense me renseigner par ailleurs pour vraiment comprendre la notion de « féminisme décolonial ». Je me tournerai sûrement vers les sources que l’autrice a indiqué !

LE SERMENT DES LAMPIONS DE RYAN ANDREWS
  • Traduit par Lauren Triou
  • Roman graphique, Fantastique
  • Littérature américaine
  • Publié par Delcourt
  • Paru le 27 mai 2020
  • 336 pages

Tous les ans lors d’une veillée Ben et ses copains jettent une lanterne dans la rivière et suivent son périple à vélo en longeant l’eau. Cette année, cependant, ils sont bien décidés à aller jusqu’au bout et découvrir exactement où se retrouvent ces lampions. Rapidement le petit groupe se sépare et Ben, accompagné de l’étrange Nathaniel, poursuivent seuls l’aventure. C’est alors que le voyage prend une tournure surnaturelle.

C’est @livressedesbulles sur Instagram qui m’a fait découvrir ce roman graphique et j’ai été ravie de pouvoir l’emprunter en bibliothèque 🙂 J’ai énormément aimé ce livre ! Les planches sont magnifiques, le choix des couleurs en fonction de l’obscurité ou de la lumière des scènes m’a vraiment plu. J’aime énormément le trait de Ryan Andrews ! L’histoire m’a également bien plu. Alors que Ben et Nathaniel cherchent à découvrir où vont les lampions qu’ils lancent chaque année, ils font la rencontre d’un ours et c’est le début d’un voyage onirique ! Ce côté magique m’a fait penser aux Ghibli et c’est très appréciable 🙂 Enfin, les thématiques de l’amitié et de l’enfance m’ont aussi plu. C’est un beau livre que je suis contente d’avoir lu et que je vous recommande !

A MIDSUMMER NIGHT’S DREAM DE SHAKESPEARE
  • VF : Songe d’une nuit d’été
  • Lecture en anglais
  • Littérature britannique
  • Théâtre, Comédie, Fantastique
  • Publié par Bloomsbury
  • Paru en 2017 (1605)
  • 232 pages

Demetrius and Lysander both want Hermia but she only has eyes for Lysander. Bad news is, Hermia’s father wants Demetrius for a son-in-law. On the outside is Helena, whose unreturned love burns hot for Demetrius. Hermia and Lysander plan to flee from the city under cover of darkness but are pursued by an enraged Demetrius (who is himself pursued by an enraptured Helena). In the forest, unbeknownst to the mortals, Oberon and Titania (King and Queen of the faeries) are having a spat over a servant boy.

Il est clair que si je n’avais pas eu à lire cette pièce de théâtre pour un cours, je ne l’aurai sûrement jamais lu, encore moins en anglais 😉 Etrangement, même si c’était dur à lire et que je n’ai pas tout saisi à 100%, j’ai plutôt apprécié ma lecture. Le fait de l’étudier à côté me permet de comprendre un peu plus les nuances de l’œuvre. J’ai trouvé le tout assez drôle ! Clairement, Shakespeare ne m’a jamais intéressée jusque-là mais bizarrement, c’est peut-être la part de fantastique qu’il y a dans cette pièce qui m’a plu. C’est l’avis le plus brouillon que j’ai jamais écrit mais j’ai vraiment du mal à parler de ce livre ! C’est le genre de classique qu’il est intéressant de lire quand on l’étudie en même temps, je ne suis pas sûre que j’aurai apprécié si j’avais essayé de le lire seule.

Clairement, Le serment des lampions est le livre qui m’a le plus plu ces derniers temps et celui que je vous recommande en priorité 🙂 N’hésitez pas à me dire si certaines vous tentent et ce que vous avez lu récemment !

A bientôt,

Solange ♡

2 commentaires Ajoutez les votres

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *