Mes dernières lectures / Septembre 2020

Salut tout le monde ! J’espère que vous allez bien ♡ Aujourd’hui, on se retrouve pour parler de mes lectures de septembre 🙂 J’ai eu un bon rythme de lecture ce mois-ci, alternant entre lectures de cours et lectures plaisir. C’est parti !

 

OUTRESABLE DE HUGH HOWEY
Traducteur : Thierry Arson – Genre(s) : Science fiction  Nationalité : Américaine – Édition : Actes Sud – Parution : 2019 – Pages : 400  Catégorie : Les chouettes lectures

RÉSUMÉ : Depuis des siècles, le sable a tout englouti. À la surface, battu par les vents et harcelé par des dunes mouvantes, un nouveau monde essaie tant bien que mal de survivre. À sa tête, les plongeurs, une petite élite qui descend toujours plus profond à la recherche des artefacts de jadis, prisés comme autant de trésors. L’un de ces plongeurs s’apprête à partir à la recherche de Danvar, la cité mythique objet de tous les fantasmes. Pour espérer la trouver, Palmer sait qu’il lui faudra atteindre des profondeurs jamais encore explorées. Et si elle n’existe pas, sa combinaison de plongée sera son sarcophage.

MON AVIS : J’avais adoré la saga Silo de l’auteur et j’avais envie de découvrir autre chose de lui 🙂 Je me suis donc tournée vers Outresable qui a été une bonne lecture mais qui n’est clairement pas aussi bien que sa trilogie précédente ! J’ai beaucoup aimé l’univers du roman et la technologie qui a été inventé qui permet aux gens de plonger dans le sable comme ils plongeraient dans l’eau. C’est vraiment très original ! J’ai également apprécié que ce soit un roman choral, avec plusieurs points de vue des membres d’une même famille. Ils vivent leur vie dans cette société chacun à leur façon et j’ai aimé qu’ils aient un avis si différent. Concernant l’histoire en elle-même, c’était prenant mais je trouve que les 50 dernières pages sont allées très vite. J’aurai aimé que l’auteur prenne davantage son temps. Pour moi, le point faible du roman reste le manque de contexte. J’aurai aimé savoir comment l’humanité est arrivée à cette société-là, j’aurai aimé plus de descriptions de comment la vie s’organise concrètement, etc. C’est donc une lecture que j’ai apprécié mais qui aurait pu être meilleure. Je recommande tout de même ce roman mais je vous conseille davantage Silo !

EXTRAIT : « Lorsque le désert referme ses deux bras géants autour de votre poitrine et décide que vous ne respirez plus, vous prenez conscience de votre insignifiance. Vous n’êtes qu’un grain de sable écrasé au sein d’une infinité de grains de sable. »

 

SUSINE ET LE DORMÉVEIL T1 et 2 DE BRUNO ENNA ET CLÉMENT LEFÈVRE
Genre(s) : Bande dessinée, Saga, Jeunesse, Fantastique  Nationalité : Française – Édition : Soleil – Parution tome 1 : 2012 – Pages tome 1 : 84  Catégorie : Les très bons

RÉSUMÉ : Susine est une petite fille au regard profond et à l’imaginaire fertile. Elle habite au 12 rue des Cauchemars. Souvent livrée à elle-même, elle aime écouter les histoires que lui conte affectueusement sa grand-mère. Mais un jour, sans prévenir, celle-ci s’envole au ciel… Susine se coiffe alors d’un Couvrepomme Canalisateur et se retrouve transportée en plein cœur d’un monde mystérieux, le Dorméveil…

MON AVIS : J’ai beaucoup aimé cette lecture ! Susine et le Dorméveil m’a transporté dans son monde onirique. L’histoire m’a beaucoup plue mais je crois que ce que j’ai vraiment aimé sont les thèmes abordés à travers l’histoire de Susine. L’auteur aborde la thématique de l’enfance, le fait de grandir mais parle aussi du deuil et de l’amitié. Le premier tome est joyeux et coloré, le deuxième est plus triste et sombre – et à vous de découvrir pourquoi si vous êtes intrigué·es 😉 Les illustrations de Clément Lefèvre sont tout simplement magnifiques et ajoutent vraiment à l’histoire. Il a fait un excellent travail ! J’ai bien aimé le style de cet album, un peu sous la forme d’un conte. C’est pour moi une lecture très réussie 🙂 Normalement, la série devrait comprendre un troisième volet mais pour le moment, rien n’est encore sorti. Je pense que la série pourrait s’arrêter là comme elle pourrait continuer. Bref, c’est une lecture que je vous recommande !

 

TIMO L’AVENTURIER DE YOHAN SACRÉ ET JONATHAN GARNIER
Genre(s) : Bande dessinée, Saga, Jeunesse, Fantastique  Nationalité : Française – Édition : Le Lombard – Parution tome 1 : 2018 – Pages tome 1 : 64  Catégorie : Les favoris

RÉSUMÉ : Timo vit avec ses parents dans un village isolé par une forêt, où les livres nourrissent son imaginaire. Pour satisfaire sa soif d’aventures, il décide de partir explorer le monde au-delà de la forêt. Mais ce monde ne se montrera pas si facile à dompter et Timo devra user de son intelligence et son savoir pour s’en sortir.

MON AVIS : J’ai beaucoup aimé cette duologie jeunesse. Ça a été un coup de cœur ! J’ai énormément aimé les illustrations de Yohan Sacré, c’est tout à fait le genre de style que j’aime. C’est très doux, les couleurs, le style de dessin vont vraiment bien avec l’histoire. Timo est un petit garçon attachant, qui décide de partir seul à l’aventure et j’ai bien aimé le voir consigner ses découvertes dans son carnet de bord. Il a beaucoup d’imagination ! Et il va devoir apprendre à être un véritable aventurier s’il veut survivre à son voyage. L’histoire se lit très rapidement, la BD est très courte étant donné que c’est un livre destiné d’abord à des enfants. L’humour m’a beaucoup plu, notamment de la part d’un personnage que Timo rencontre. J’ai bien aimé la relation qui se forme entre eux. C’est une belle découverte que je vous recommande fortement si vous aimez la littérature jeunesse 🙂

 

PERFECT D’HELENA DUGGAN
Genre(s) : Saga, Jeunesse, Fantastique  Nationalité : Irlandaise – Édition : Usborne – Parution tome 1 : 2012 – Pages tome 1 : 352  Catégorie : Les très bons

RÉSUMÉ TOME 1 : Who wants to live in a town where everyone has to wear glasses to stop them going blind? And who wants to be neat and tidy and perfectly behaved all the time? But Violet quickly discovers there’s something weird going on – she keeps hearing noises in the night, her mum is acting strange and her dad has disappeared. When she meets Boy she realizes that her dad is not the only person to have been stolen away…and that the mysterious Watchers are guarding a perfectly creepy secret!

MON AVIS : Cette saga jeunesse m’a énormément plu ! J’aime beaucoup ces romans pour les messages qu’ils véhiculent et notamment le fait que l’imagination soit quelque chose d’important. Violet est une petite fille très curieuse, qui a énormément d’imagination et c’est ce qui va l’aider. Malgré le fait que les adultes ne la croient pas toujours – voire pas du tout – c’est grâce à son imagination qu’elle va réaliser ce qui se cache derrière Perfect. J’ai beaucoup aimé Violet. Elle est forte ! Malgré qu’elle ait peur, elle arrive à la surmonter, elle est pleine de volonté pour sauver sa ville et les gens qu’elle aime. La peur et ce qu’elle fait est aussi un sujet abordé dans cette histoire. L’autrice montre ce que la peur peut faire faire aux gens. J’ai bien aimé le duo de Violet et Boy ! Le roman traite ainsi à travers eux de l’amitié, d’apprendre à faire confiance à l’autre. Bien que ce soit un roman jeunesse, j’ai parfois trouvé que c’était assez mature. Certains sujets comme le deuil sont traités. Certains personnages ou événements sont assez durs. C’est une série qui s’adresse à des enfants de 12-13 ans. J’ai trouvé que tous les tomes formaient un ensemble cohérent, il n’y en a pas un que j’ai trouvé meilleur ou moins bon qu’un autre. Il y a beaucoup de rebondissements et d’action. J’ai parfois trouvé certaines choses prévisibles mais ça me paraît normal vu le public à qui s’adresse ces livres ! Si vous lisez en anglais, je vous recommande vivement cette saga. Malheureusement, la série n’a pas été traduite en français et c’est bien dommage !

 

POETES DE LISBONNE TRADUIT PAR ELODIE DUPAU
Genre(s) : Poésie  Nationalité : Portugaise – Édition : Lisbon Poets & co – Parution : 2017 – Pages : 207  Catégorie : Les chouettes lectures

MON AVIS : Pour le #worldbooktourclub de septembre qui mettait à l’honneur le Portugal, j’ai lu le plus vieux livre de ma PAL : Poètes de Lisbonne traduit par Elodie Dupau. Des extraits des œuvres de quatre poètes et d’une poétesse sont proposés dans cet ouvrage : Camôes, Verde, Sá-Carneiro, Espanca et Pessoa. La poésie et moi, ça fait deux donc c’était l’occasion de sortir de ma zone de confort et de découvrir la littérature lusophone. Dans l’ensemble, j’ai bien aimé ce livre et surtout le concept de traduire des poètes et poétesses portugais·es. Le livre est d’une belle qualité. Pour ce qui est des poèmes, certains m’ont plu, d’autres pas du tout. J’ai eu une préférence pour les poèmes de Florbela Espanca et pour certains de Fernando Pessoa. Je n’ai par contre pas du tout aimé Mario de Sa-Carneiro. On sent qu’il y a eu un réel travail de traduction et c’est appréciable ! Si vous aimez la poésie ou si vous voulez découvrir la poésie lusophone, je vous recommande cette édition bilingue 🙂

 

NE SUIS-JE PAS UNE FEMME ? DE BELL HOOKS
Traductrice : Olga Potot – Genre(s) : Essai, Féminisme  Nationalité : Américaine – Édition : Cambourakis – Parution : 2015 – Pages : 295  Catégorie : Les favoris

RÉSUMÉ : « Ne suis-je pas une femme ? », telle est la question que Sojourner Truth, ancienne esclave, abolitionniste noire des Etats-Unis, posa en 1851 lors d’un discours célèbre, interpellant féministes et abolitionnistes sur les diverses oppressions subies par les femmes noires : oppressions de classe, de race, de sexe. Héritière de ce geste, bell hooks décrit dans ce livre devenu un classique les processus de marginalisation des femmes noires et met en critique les féminismes blancs et leur difficulté à prendre en compte les oppressions croisées.

MON AVIS : J’avais acheté cet essai l’année dernière pour le FéminiBooks Challenge et je ne l’avais jamais terminé. En septembre, je l’ai repris depuis le début, l’occasion de l’annoter ! J’ai trouvé ce livre excellent et très intéressant. Il m’a fait beaucoup réfléchir. Je serai davantage critique lorsque je lirai des ouvrages féministes écrits par des autrices blanches. Cet essai a été écrit dans les années 80 mais clairement, les choses sont toujours d’actualité. bell hooks revient sur l’esclavage aux Etats-Unis et les conséquences que le racisme et le sexisme ont sur les femmes noires et sur l’image des femmes noires. C’était très intéressant d’un point de vue historique, surtout que l’autrice remet réellement les choses dans leur contexte, sans biais raciste ou sexiste. Ca a été parfois difficile à lire, les femmes noires sont les plus discriminées dans la société américaine depuis l’esclavage. On comprend alors à travers cet essai leur place dans cette société et comment elles ont été invisibilisé par les hommes blancs et les hommes noirs et par les femmes blanches. bell hooks montre que pour que le féminisme fonctionne, il faut qu’il soit intersectionnel ! La traduction est très bonne et se veut inclusive. J’ai trouvé l’essai vraiment abordable. C’est un essai que je vous recommande fortement ! C’est le genre de livre que l’on devrait tou·te·s lire !

 

THE BEAUTY OF YOUR FACE DE SAHAR MUSTAFAH
Genre(s) : Contemporain, Drame  Nationalité : Américano-Palestinienne – Édition : Legend Press – Parution : 3 août 2020 – Pages : 288  Catégorie : Les très bons

RÉSUMÉ : Afaf Rahman, the daughter of Palestinian immigrants, is the principal of Nurrideen School for Girls, a Muslim school in the Chicago suburbs. One morning, a shooter—radicalized by the online alt-right—attacks the school. As Afaf listens to his terrifying progress, we are swept back through her memories: the bigotry she faced as a child, her mother’s dreams of returning to Palestine, and the devastating disappearance of her older sister that tore her family apart. Still, there is the sweetness of the music from her father’s oud, and the hope and community Afaf finally finds in Islam.

MON AVIS : Grâce à Netgalley et aux éditions Legend Press, j’ai eu l’occasion de découvrir ce roman qui m’a beaucoup plu ! J’ai pas mal réfléchi ces derniers jours et encore aujourd’hui, j’ai du mal à dire ce qui m’a plu dans ce roman. L’attaque par un tireur n’est finalement pas le sujet central du roman, comme j’aurai pu le penser au départ, mais bien un prétexte pour nous parler d’Afaf. Ce roman traite ainsi du fait d’être né·e américain·e de parents immigrés et de ne jamais être reconnu·es comme tel·le, de l’envie de retourner dans son pays d’origine, du racisme et de l’islamophobie de certains individus, des liens familiaux qui se desserrent après un drame – celui de la disparition de Nala, la grande sœur d’Afaf – et du deuil qui s’ensuit, mais aussi de la découverte de sa foi. C’est la deuxième fois que je lis un roman où la foi est un sujet central de l’histoire et j’ai trouvé ces passages très intéressants et bien amenés. J’ai aimé suivre Afaf à différents moments de sa vie et comprendre comment elle en est arrivée là aujourd’hui, quel chemin elle a pris, malgré toutes les difficultés qu’elle a rencontré. C’est un roman aux sujets forts, bien écrit que je recommande fortement !

 

ET VOUS, QUELLES ONT ÉTÉ VOS LECTURES DE SEPTEMBRE ? QUELLE A ÉTÉ VOTRE MEILLEURE LECTURE CE MOIS-CI ?

 

A bientôt,

Solange ♡

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *