Mes dernières lectures / Juin 2020

Salut tout le monde ! J’espère que vous allez bien ♡ Après une petite pause non prévue, je reviens à nouveau par ici. J’ai eu pas mal de difficultés à lire ces dernières semaines, je n’avais pas vraiment la tête à ça. Quoiqu’il en soit, l’envie de lire et d’écrire par ici est revenue et aujourd’hui, je vous retrouve donc pour mon bilan lecture de juin. Ce mois-ci, j’ai peu lu : deux mangas (dont je parlerai dans un futur Point manga) et quatre romans. Je suis tout de même satisfaite de mes lectures, dans l’ensemble elles ont toutes été bonnes 🙂 C’est parti pour ce court bilan !

 

AKATA WITCH DE NNEDI OKORAFOR
Traductrice : Anne Cohen-Beucher – Genre(s) : Jeunesse, Fantastique, Saga  Nationalité : Américano-Nigériane – Édition : Ecoles des Loisirs – Parution : 12 février 2020 – Pages : 368  Catégorie : Les passes temps

RÉSUMÉ : Mon nom est Sunny Nwazue et je perturbe les gens. Je suis Nigériane de sang, Américaine de naissance et albinos de peau. Contrairement au reste de ma famille, j’ai des cheveux jaune paille, la peau couleur « lait tourné » et des yeux noisette. Être albinos fait du soleil mon ennemi. Ma peau brûle tellement vite que j’ai parfois l’impression d’être inflammable. C’est pour ça que je n’ai jamais pu jouer au foot, alors que je suis douée. Je ne pouvais le faire que la nuit. Bien sûr, tout ça, c’était avant cette fameuse après-midi avec Chichi et Orlu, quand tout a changé.

MON AVIS : J’ai beau lire pas mal de livres fantastiques, c’est loin d’être mon genre préféré. Cependant, je suis toujours curieuse de découvrir de nouvelles choses et l’idée d’un roman fantastique se situant au Nigéria était intéressant. Malheureusement, je ressors très mitigée de ma lecture. Il y a certains éléments qui m’ont tout de même plus. J’ai notamment apprécié le folklore autour de la magie, avec le juju et les Esprits. Ça change et c’est toujours agréable d’avoir de la nouveauté ! J’ai aimé le fait que ce soit la différence des personnages, leur handicap qui leur donne leur don et leur magie. De temps en temps, il y avait une volonté féministe qui est toujours agréable à noter. Enfin, l’argent dans cet univers est gagné par l’apprentissage et j’aime cette idée que c’est en apprenant que l’on peut obtenir des choses. Par contre, j’ai eu beaucoup de mal avec l’histoire en elle-même et sa façon d’être construite. J’ai trouvé le tout assez rapide et certaines choses tombaient comme un cheveu sur la soupe… Je n’ai pas non plus réussi à m’attacher aux personnages. Et puis, pour un livre qui met en scène des enfants entre 11 et 14 ans, je le trouve parfois violent. Honnêtement, je ne sais pas si je lirai le deuxième tome. Si c’est le cas, je le lirai en anglais pour voir si c’est la traduction qui me gêne ou le style de l’autrice. Mais si vous aimez les récits fantastiques initiatiques et que vous cherchez un univers qui change, ce livre vous plaira peut-être davantage !

EXTRAIT : « Sa capacité à ne pas me voir était impressionnante. Je restais juste là, à patienter, un grand sourire aux lèvres. Quand enfin il jetait un coup d’oeil en biais et qu’il m’apercevait, il sautait presque au plafond.
– Idiote, idiote de fille ! sifflait-il entre ses dents.
Parce que je l’avais vraiment effrayé. Et parce qu’il voulait me blesser, car il savait que je savais qu’il avait eu peur. Parfois je détestais mon père. Parfois, je sentais que c’était lui qui me détestait. Je ne pouvais pas lutter contre le fait que je n’étais pas le fils qu’il aurait voulu avoir ni la jolie fille qu’il aurait pu éventuellement tolérer. »

 

PEOPLE LIKE US DE LOUISE FEIN
Genre(s) : Historique, Romance  Nationalité : Anglaise – Édition : Waterstones – Parution : 7 mai 2020 (ebook) / 6 août 2020 (hardback) – Pages : 528  Catégorie : Les favoris

RÉSUMÉ : Hetty Heinrich is a perfect German child. Her father is an SS officer, her brother in the Luftwaffe, herself a member of the BDM. She believes resolutely in her country, and the man who runs it. Until Walter changes everything. Blond-haired, blue-eyed, perfect in every way. Walter. The boy who saved her life. A Jew. Anti-semitism is growing by the day, and neighbours, friends and family members are turning on one another. As Hetty falls deeper in love with a man who is against all she has been taught, she begins to fight against her country, her family and herself. Hetty will have to risk everything to save Walter, even if it means sacrificing herself…

MON AVIS : Ce livre a été un coup de coeur inattendu ! C’est un très bon roman historique qui met en scène Hetty, une jeune allemande Nazie. J’ai trouvé ça intéressant de la part de l’autrice de nous donner son point de vue. En lisant des livres sur les Guerres Mondiales, je cherche toujours à comprendre comment on a pu en arriver là et notamment en ce qui concerne le génocide des Juifs. Être dans la tête d’une Nazie, c’était désagréable au possible mais j’ai apprécié comprendre sa façon de penser et voir son évolution de mentalité au fil du temps, grâce à Walter. J’ai ressenti le combat intérieur que c’était pour elle puisque Hetty se trouve face à deux vérités. Son changement de mentalité prend du temps et j’ai trouvé ça vraisemblable. Son histoire avec Walter n’est que le point de départ de la remise en question de tout ce qu’on lui a appris. People like us m’a beaucoup émue et rare pour moi, mais il m’a fait pleuré. Il y a tant de choses que je pourrai dire sur ce roman mais s’il vous intéresse, je préfère ne pas trop en dire. Je vous recommande vivement ce livre si vous lisez en anglais et si ce n’est pas le cas, j’ai appris qu’il serait traduit ! Pour info, le livre est aussi disponible sous le nom de Daughter of the Reich aux éditions Harper Collins.

EXTRAIT : « I’m not sure he believes me. But I’m certain, that, deep inside, he is still there, my Walter. Injured, frightened, traumatised – but still there. I need no more convincing of who is right in our debate. Something is going deeply, crazily wrong in our country. I saw it that night on the ninth of November. I see the result of it now, in Walter. Ordinary men and women, carried along by something huge and ugly, overwhelming hatred or fear that makes them do unthinkable, unspeakable things. »

 

MOI, TITUBA SORCIÈRE… DE MARYSE CONDÉ
Genre(s) : Historique  Nationalité : Française – Édition : Folio – Parution : 1988 – Pages : 278  Catégorie : Les chouettes lectures

RÉSUMÉ : Fille de l’esclave Abena violée par un marin anglais à bord d’un vaisseau négrier, Tituba, née à la Barbade, est initiée aux pouvoirs surnaturels par Man Yaya, guérisseuse et faiseuse de sorts. Son mariage avec John Indien l’entraîne à Boston, puis au village de Salem au service du pasteur Parris. C’est dans l’atmosphère hystérique de cette petite communauté puritaine qu’a lieu le célèbre procès des sorcières de Salem en 1692.

MON AVIS : L’année dernière, j’avais pour projet de lire davantage de classiques en suivant le Reading Classics Challenge mais finalement, je n’y étais pas parvenue. Mais j’avais noté le nom de Maryse Condé et tout au long des derniers mois, j’ai beaucoup entendu parler de cette autrice Guadeloupéenne. Moi, Tituba sorcière… est l’un de ses romans les plus connus et les avis que j’ai pu lire à son sujet sont tous très positifs. J’aime apprendre des choses à travers les livres que je lis et ça a été le cas ici ! L’autrice a changé quelques éléments de la vie de Tituba pour son histoire mais dans l’ensemble, elle a repris le cours de sa vie et l’a ainsi mis en lumière et j’ai trouvé cet aspect-là du roman très intéressant. Mais bien que j’ai aimé ce roman, je n’ai pas été aussi fan que d’autres. Je pense que c’est le style de l’autrice qui m’a le moins plu. J’ai aimé ce roman mais sans plus et en même temps, je n’ai rien de particulier à lui reprocher. Je crois que je m’attendais à quelque chose d’autre, c’est toujours le risque quand un livre est très apprécié. Quoiqu’il en soit, cela reste un livre que je recommande et que je suis contente d’avoir lu !

EXTRAIT : « Ce qui me stupéfait et me révoltait, ce n’était pas tant les propos qu’elles tenaient, que leur manière de faire. On aurait dit que je n’étais pas là, debout, au seuil de la pièce. Elles parlaient de moi, mais en même temps, elles m’ignoraient. Elles me rayaient de la carte des humains. J’étais un non-être. Un invisible. Plus invisible que les invisibles, car eux au moins détiennent un pouvoir que chacun redoute. Tituba, Tituba n’avait plus de réalité que celle que voulaient bien lui concéder ces femmes. »

 

WHEN LIFE GIVES YOU MANGOS DE KEREEN GETTEN
Genre(s) : Jeunesse, Contemporain  Nationalité : Jamaïcaine – Édition : Delacorte Press – Parution : 15 septembre 2020 – Pages : 208  Catégorie : Les très bons

RÉSUMÉ : Twelve-year-old Clara lives on an island that visitors call exotic. But there’s nothing exotic about it to Clara. She loves eating ripe mangos off the ground, running outside in the rain with her Papa during rainy season, and going to her secret hideout with Gaynah–even though lately she’s not acting like a best friend. The only thing out of the ordinary for Clara is that something happened to her memory that made her forget everything that happened last summer after a hurricane hit. Sometimes things come back to her in drips like a tap that hasn’t been turned off properly. Other times her Mama fills in the blanks…only she knows those aren’t her memories and it is hard feeling like she is not like everybody else. But this summer is going to be different for Clara. Everyone is buzzing with excitement over a new girl in the village who is not like other visitors. She is about to make big waves on the island–and give Clara a summer she won’t forget.

MON AVIS : J’ai demandé ce court roman jeunesse sur Netgalley et ça a été une jolie découverte 🙂 C’est une histoire qui se lit rapidement. On suit Clara dans son quotidien, depuis sa dispute avec sa meilleure amie Gaynah à sa rencontre avec une nouvelle fille – une nouveauté puisque personne ne vient jamais s’installer sur leur île. Clara ne se souvient pas de l’été dernier et cela pèse sur elle et sur sa famille. J’ai aimé suivre Clara sur son île, c’est un personnage auquel je me suis attachée. J’ai été prise au dépourvu par le retournement de situation qui intervient au cours du roman. Je ne m’attendais pas du tout à ça et j’en ai d’autant plus apprécié ma lecture ! Ce roman parle de traumatisme et de ce que notre mémoire fait pour nous aider à oublier l’horrible réalité de certaines situations. J’ai beaucoup de mal à parler de ce roman mais je vous recommande vivement de le lire lorsqu’il sortira à la rentrée prochaine !

 

ET VOUS, QUELLES ONT ÉTÉ VOS LECTURES DE JUIN ? QUELLE A ÉTÉ VOTRE MEILLEURE LECTURE CE MOIS-CI ?

 

Solange ♡

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *