Parlons féminisme en littérature

Salut tout le monde ! Je suis très heureuse de l’article d’aujourd’hui 🙂 J’ai décidé de vous parler de féminisme en littérature. J’ai commencé à m’intéresser à ce mouvement début 2018 et depuis, j’essaie de lire des livres (fictions et essais) sur le sujet pour apprendre, déconstruire le patriarcat et lutter contre le sexisme. Avoir conscience de cela n’est pas évident puisque depuis toujours on nous apprend qu’en tant que femme il faut être et agir d’une telle manière. Plus je lis sur le sujet, plus je me rends compte que notre société est sexiste dans tous ses aspects. Et ça me donne encore plus envie de comprendre comment on en est arrivé là et ce que l’on peut faire pour déconstruire tout ça.

Je suis encore au tout début de ma prise de conscience. Lire différents livres sur le féminisme me permet de remettre en question ce qu’on a toujours dit aux femmes. Tout ça pour dire que dans cet article, j’ai décidé de vous parler de livres féministes parce que je pense que c’est en s’éduquant que l’on peut comprendre et changer nos mentalités. J’ai lu certains des livres dont je vais vous parler, d’autres pas mais ils sont dans ma pile à lire. J’ai décidé de classer mes lectures en deux catégories : les essais féministes et les livres qui parlent de femmes, celles dont on a effacé le nom et que certaines autrices remettent en avant parce qu’elles ont tout autant construit notre histoire 🙂 C’est parti !

 

PARLONS ESSAIS
  • Nous sommes tous des féministes de Chimamanda Ngozi Adichie – Ce très court livre est la retranscription d’un discours que l’autrice a fait. Elle part du principe que c’est en éduquant autrement filles et garçons que nous pourront changer les choses. C’est le premier texte féministe que j’ai lu et qui m’a fait ouvrir les yeux sur le sujet ! L’autrice essaie d’expliquer que notre société a créé une culture de la masculinité et de la féminité et ce qu’il faut changer.
  • Sorcières, la puissance invaincue des femmes de Mona Chollet – Je suis sûre que vous en avez tou·te·s entendus parler ! C’est un essai très apprécié et à raison parce qu’il permet d’apprendre beaucoup de choses. L’autrice y parle des femmes à travers la figure de la sorcière. Ainsi, l’essai est divisé en quatre parties : indépendance, désir de ne pas enfanter, stéréotypes de la vieille femme et sur la nature des femmes. C’est un essai très abordable dans lequel l’autrice inclut des anecdotes sur sa propre vie. Un livre très intéressant qui fait pas mal réfléchir !
  • Le mythe de la virilité d’Olivia Gazalé – Dans cet essai, l’autrice et philosophe part du constat que les hommes comme les femmes sont victimes du mythe de la virilité. Je l’ai trouvé très intéressant puisque l’autrice revient sur ce mythe depuis son origine et explique que le mythe de la virilité est un piège créé par les hommes pour les femmes et pour les hommes eux-mêmes. Ce n’est pas l’essai le plus accessible parmi ceux que je vous présente mais je le recommande vivement car il est passionnant ! Il m’a permis de me remettre en question sur bons nombres de points et j’ai beaucoup appris.
  • Libérées ! de Titiou Lecoq – Si vous voulez vous familiariser avec le féminisme, ce livre est pour vous ! A travers son histoire de la chaussette sale, l’autrice aborde différents sujets : charge mentale, sphère privée féminine et sphère publique masculine, harcèlement de rue et au travail, silence des femmes, stéréotypes de genres et plus encore.
  • En finir avec la culture du viol de Noémie Renard – Dans ce court essai, l’autrice explique ce qu’est un viol selon la loi, ce qu’il se passe concrètement dans l’application de la loi et ce qu’est la culture du viol. J’ai trouvé cet essai très accessible pour comprendre les mécanismes du viol. C’est intéressant et informatif. Ce livre est un bon livre de base sur le sujet !

 

  • Ne suis-je pas une femme ? de bell hooks – Parce que le féminisme est un mouvement qui inclut toutes les femmes (= l’intersectionnalité), j’ai envie de lire cet essai sur l’afro-féminisme depuis longtemps. Je l’ai d’ailleurs déjà commencé mais je compte le recommencer et l’annoter. Dans cet essai l’autrice parle des « processus de marginalisation des femmes noires et met en critique les féminismes blancs et leur difficulté à prendre en compte les oppressions croisées. »
  • Girl up de Laura Bates – Pareil avec cet essai, je l’ai commencé mais mon niveau en anglais était trop faible. Il n’a malheureusement pas été traduit en français mais si vous avez un bon niveau d’anglais, il devrait vous intéresser ! Depuis toujours on dit aux femmes qu’elles doivent être minces et belles, de porter des jupes longues et de ne pas sortir tard le soir, de se maquiller (mais pas trop), etc. Et l’autrice de répondre : « Well screw that. I’m here to tell you something else. »
  • Ici les femmes ne rêvent pas de Rana Ahmad – Toujours dans l’idée d’être inclusive, je suis curieuse de lire le témoignage de cette femme originaire d’Arabie Saoudite. Alors qu’elle n’a que 10 ans, ses parents lui prennent son vélo adoré et bientôt elle devra – pour être une bonne musulmane – porter l’abaya, le niqab et le tarha. Puis ses parents lui trouveront un mari et elle sera condamnée à faire la cuisine, le ménage et ses cinq prières par jour. Ne vous méprenez-pas, je suis convaincue que l’on peut être féministe et musulmane (j’ai d’ailleurs un ou deux essais à ce sujet dans ma wishlist) mais il est clair que comme dans toute religion, certains ont une vision très misogyne de la femme.
  • Une chambre à soi de Virginia Woolf – Ce très court livre est lui aussi un basique de la littérature féministe. J’avais essayé de le lire en anglais l’an dernier mais le niveau est beaucoup trop élevé alors j’ai acheté la version française. Je compte le lire dans le courant du mois de mars. L’autrice aborde la place des femmes dans l’écriture et je pense que ça va être très intéressant.

 

PARLONS DES FEMMES
  • Chinoises de Xinran – Dans ce livre, l’autrice raconte la vie de différentes femmes chinoises qu’elle a rencontré pendant 8 ans lorsqu’elle était animatrice de radio. Et les histoires de ses femmes étaient dures, éprouvantes et d’un violence inouïe. Elles ont beaucoup souffert. Ce livre est une façon de les mettre en avant. Ce n’est mon livre préféré de cette sélection mais il a le mérite d’exister !
  • Des femmes rebelles de Michelle Perrot – L’autrice et historienne nous parle de trois femmes, Olympe de Gouges, Flora Tristan et George Sand. Le livre se compose d’une préface dans laquelle Michelle Perrot compare ces trois femmes puis le livre se divise en trois parties, une pour chaque femme. Dans ces parties, divisées elles aussi en deux, on a d’abord un récit de leur vie puis quelques extraits de leurs textes respectifs. Une bonne introduction à ces femmes et à leur lutte pour l’égalité des sexes et la justice sociale.
  • Les Culottées de Pénélope Bagieu – Bande dessinée culte que vous avez sûrement déjà vu et que je recommande ! L’autrice et illustratrice met en avant l’histoire de plusieurs femmes à différentes époques et partout dans le monde. C’est beau, intéressant et instructif !
  • Histoires du soir pour filles rebelles d’Elena Favilli et Francesca Cavallo – Ce livre s’adresse à un public jeune mais je pense qu’il n’y a pas d’âge pour apprendre et découvrir de nouvelles choses ! Les autrices ont répertorié 100 portraits de femmes qui m’étaient pour la grande majorité inconnues. Tant de femmes ont fait ou font des choses extraordinaires et on n’entend jamais parler d’elles !
  • Elles ont conquis le monde d’Alexandra Lapierre et Christel Mouchard – Dans ce livre, on a une trentaine de courtes biographies sur les aventurières de 1850 à 1950. Des femmes, dont là encore, je n’avais jamais entendu parler. Chaque partie correspond à une aventurière et nous en apprend un peu sur sa vie. J’ai aimé cet élan de liberté que se dégageait d’elles !

 

  • Les femmes ou les silences de l’histoire de Michelle Perrot – J’étais très intriguée par cet essai historique. Si aujourd’hui l’histoire est un fait d’hommes c’est parce que ce sont eux qui l’ont écrite. Alors qu’en réalité, les femmes aussi ont toujours fait partie de notre histoire. Cependant, on les a peu entendu. Ce livre a pour objectif de raconter une histoire féminine. Il est découpé en différentes parties : « traces », « femmes au travail », « femmes dans la cité », « figures » et « débats ». J’ai décidé de lire les parties qui m’intéressent le plus, en picorant par-ci par-là car c’est un livre dense !
  • Les sorcières de la littérature de Taisia Kitaiskaia et Katy Horan – Ce livre met en avant 30 écrivaines majoritairement des XIXe et XXe siècles d’un peu partout dans le monde. A mon avis, je vais en découvrir pas mal et c’est l’objectif 🙂

AVEZ-VOUS DES LIVRES FÉMINISTES A ME RECOMMANDER ?

Solange ♡

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *