Ne pas aller au bout de ses piles à lire

Salut tout le monde ! Aujourd’hui j’avais envie de faire le bilan de ma pile à lire d’avril. C’est surtout l’occasion pour moi de vous parler du fait de faire des piles à lires – que ce soit pour le mois ou pour un challenge – et surtout de ne pas aller au bout. C’est parti !


Souvenez-vous, au moins d’avril je m’étais prévue six livres à lire : Histoire du soir pour filles rebelles d’Elena Favilli et Francesca Cavallo, La Petite Fadette de George Sand, La reine Margot d’Alexandre Dumas, La chambre de Giovanni de James Baldwin, Remade d’Alex Scarrow et La montagne volante de Christoph Ransmayr. Et vous savez quoi ? Et bien, je n’en ai lu qu’un seul !

J’ai lu Histoire du soir pour filles rebelles tout le long du mois et je vous parlerai bientôt. J’ai lu plus de la moitié de La chambre de Giovanni mais j’avais l’impression de passer complètement à côté alors je l’ai mis de côté. J’ai lu le premier chapitre de La montagne volante mais je n’avais pas envie de ça. Je n’ai pas non plus envie de lire de la science fiction en ce moment donc Remade attendra. La reine Margot me tente mais avec mon partiel qui se rapproche, j’ai peur de mélanger fiction et réalité puisque l’un des chapitres que j’ai étudié ce semestre en histoire moderne concerne les guerres de religion (pour ceux que ça intéresserait, la reine Margot est Marguerite de Valois que l’on marie à Henri de Navarre, le futur Henri IV). Finalement, je ne lirai pas La Petite Fadette parce que les histoires champêtres ce n’est pas pour moi.


Je fais des piles à lire depuis décembre et c’est vrai qu’il m’arrivait rarement de tout lire mais cette fois, je ne l’ai vraiment pas du tout suivie. Pourtant, quand je l’ai constitué (avec l’aide de mon frère qui m’a choisi trois livres) puis en commençant le mois, j’avais très hâte de lire tous ces livres. Mais je me suis rendue compte au fur et à mesure qu’entre le moment où j’avais choisi mes livres et le moment de les lire, mes envies avaient tout simplement évolué.

Est-ce que ça veut dire que je ne me constituerai plus de pile à lire ? Non pas du tout. Mais ça signifie tout simplement que j’ai décidé que la pile à lire ne devait pas être une source de stress. Je n’ai pas réussi à lire tous les livres que je m’étais fixée. Est-ce pour autant un échec ? Non, bien que ça n’en ai pas un. Mais vous savez, je suis quelqu’un d’assez control freak. J’aime quand les choses sont bien faites. J’aime avoir l’impression de cocher toutes les cases. Je ne dirai pas que je suis perfectionniste mais je ne sais absolument pas lâcher prise.

Me constituer une pile à lire pour le mois, avec les différents challenges que je me suis fixée, c’est une façon d’avoir une ligne directrice. Mais je me suis aussi rendue compte que c’était une façon de garder un certain contrôle. Alors que la lecture est un plaisir ! C’est complètement contradictoire…

Je continuerai à me constituer des piles à lire quand j’en aurai envie mais ce n’est pas grave si finalement je ne les suis pas. Si je lis, c’est entre autre parce que ça me détend. Alors me mettre une pression – qui n’a aucun sens, vous en conviendrez – c’est juste n’importe quoi !  Je n’ai pas envie de me forcer à lire certains romans, c’est la meilleure idée si on veut tomber dans une panne de lecture ou si on veut se dégoûter de ce qu’on lit. C’est marrant parce que par ailleurs, je n’ai aucun mal à abandonner mes lectures dès les premières pages si je n’aime pas. Mais bon, on est tous et toutes fait.e.s de contradictions 😉


Par la même occasion, j’avais envie de vous parler d’où j’en suis dans mes différents challenges parce que j’en reviens au même sujet. Me constituer des piles à lire pour l’année, ça ne fonctionne pas du tout. Je le ressens surtout avec le Reading Classics Challenge. Les différent.e.s auteur.trice.s que Lilyandbooks a choisi ne me conviennent pas dans l’ensemble. Je me demande si je ne vais pas carrément laisser tomber ce challenge et lire un classique quand bon me semblera. Les challenges avec un thème différents chaque moi sont beaucoup moins contraignants. Voilà, je l’ai dit ! Je trouve ça contraignant et dès que ça l’est, ça me saoule rapidement.

J’ai découvert au fur et à mesure des précédents mois que de nombreux challenges existaient. C’est le cas notamment de « Mars au féminin » où le but est de (ne) lire (que) des autrices selon différentes catégories. Mais je sais qu’il en existe pleins d’autres. Si j’étais fan de fantasy, je pourrai suivre celui de Stéphanie en mai. J’aime bien les challenges et j’aime me constituer des piles à lire mais pas sur du long terme. Ça ne fonctionne pas pour moi. Mais il fallait bien essayer pour s’en rendre compte !

Je continue à me prendre la tête pour pas mal d’autres choses dans ma vie mais pour la lecture, je veux lâcher complètement prise. Je vais plutôt suivre mon instinct, faire au feeling selon mes envies. Et pourquoi pas certains mois suivre un challenge. En mai, pas de pile à lire, je vais lire ce que j’ai envie de lire sur le moment. Et puis, je n’ai peut-être pas suivie ma pile à lire mais j’ai eu de très bonnes lectures dont on parlera la semaine prochaine 🙂

 

ET VOUS, LES PILES A LIRE CA VOUS ANGOISSENT ? VOUS EN CONSTITUEZ ?

 

Solange ♡

2 commentaires Ajoutez les votres
  1. J’avoue avoir essayé les piles à lire mais … je n’y arrive jamais :c c’est souvent du à l’arrivée de services presses en cours de mois et qui me font aller beaucoup trop lentement dans mes lectures « personnelles » à côté. Je ne m’angoisse pas avec ça par conséquent vu que je n’en fais plus !

    1. Peut-être qu’il faudrait que tu te choisisses moins de livres perso à lire 🙂 Le plus important c’est d’aimer ce qu’on lit et de ne pas s’angoisser !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *