Mes dernières lectures / Mai 2018 Part 1

 

Hello tout le monde !

J’espère que vous allez bien ♡ Qui dit nouveau mois dit bilan de mes lectures du mois ! Aujourd’hui, je vous présente les deux dernières lectures d’avril que je n’avais pas mises dans mon dernier bilan. En plus de ces deux lectures, je vais aujourd’hui vous parler des deux autres romans que j’ai lu ! J’ai quand même pas mal lu en mai, alors il y aura un second article avec le reste de mes lectures d’ici les prochaines semaines 🙂

C’est parti !

 

SOMBRES ETOILES DE MALORIE BLACKMAN

GENRE(S) : Science fiction, Romance et Jeunesse – ÉDITION : Milan – PARUTION : 2017 – TRADUCTEUR : Amélie Sarn – CATÉGORIE : Les très bons

Mes dernières lectures / MAI 2018 Part 1

 

RÉSUMÉ : 2164. Vee et son jumeau Aidan sont seuls à bord de leur vaisseau depuis qu’un terrible virus a terrassé l’ensemble de l’équipage. Leur seul désir : regagner la Terre. Nathan et ses amis sont des esclaves qui vivent sur la planète de Barros 5. Leur unique souhait : rejoindre la planète Mendela Prime, où la vie sera plus douce. Vee et Nathan n’auraient jamais dû se rencontrer. Mais la vie réserve parfois des surprises, même au fin fond de l’espace…

MON AVIS : J’ai dévoré les pages de ce roman, il se lit très rapidement. Tout le long on alterne entre l’avis de Vee et celui de Nathan ce qui fait que l’on sait ce qu’ils ressentent et pourquoi ils agissent ainsi. En parlant de personnages, je les ai trouvé intéressants. Ils sont complexes et je pense notamment à Catherine. Elle a du prendre des décisions qui n’étaient pas faciles mais elle les a faite en connaissance de cause. Mon personnage préféré reste Vee. Elle a du caractère, elle sait se faire respecter mais pour autant elle n’est pas sans failles. Rester seule avec son frère pendant des années l’a marqué. Par contre, j’aurai aimé que l’auteur la décrive physiquement dès les premières pages parce que je l’ai imaginé d’une façon alors qu’elle n’est pas décrite comme ça. Dans l’ensemble j’ai bien aimé l’histoire, il y beaucoup d’action et un retournement de situation auquel je ne m’attendais pas mais qui m’a bien plu. J’ai également aimé l’histoire d’amour que j’ai trouvé attendrissante. Cependant, j’ai trouvé qu’elle allait beaucoup trop vite. Alors oui, je crois au coup de foudre mais quand même ! Autre point négatif, c’est le vocabulaire employé (peut-être lors de la traduction ? Pourtant j’ai déjà lu Amélie Sarn) qui m’a choqué. A la page 210 un des personnages dit « te mettre le nez dans ton caca ». Très classe… Je ne sais pas ce qui s’est passé parce que le reste du roman est très bien écrit. Pour finir, je dirai que la fin me laisse sur ma faim, je ne m’attendais pas à ça et je suis un peu déçue. Mais dans l’ensemble, c’est une très bonne lecture !

CITATION : « Un jour mon père m’a dit que dans la vie le plus important était de faire ce qui nous paraît juste et bon. Quand je lui ai demandé ce que ça signifiait précisément, il m’a répondu que c’était différent pour chaque personne mais que je le saurai quand ce serait nécessaire. Je crois que… je crois qu’être avec toi est juste et bon pour moi ». Vee

 

L’AUBE SERA GRANDIOSE D’ANNE-LAURE BONDOUX

GENRE(S) :  Famille et Jeunesse  ÉDITION : Gallimard Jeunesse – PARUTION : 2017 – CATÉGORIE : Les chouettes lectures

Mes dernières lectures / MAI 2018 Part 1

 

RÉSUMÉ : Ce soir, Nine, seize ans, n’ira pas à la fête de son lycée. Titania, sa mère, en a décidé autrement. Elle embarque sa fille vers une destination inconnue, une cabane isolée, au bord d’un lac. Il est temps pour elle de lui révéler l’existence d’un passé soigneusement caché. Commence alors une nuit entière de révélations… Qui sont Octo, Orion et Rose-Aimée ? A qui appartient cette mystérieuse cabane ? Et ce vélo rouge, posé sous l’escalier ? Au fil d’un récit souvent drôle, parfois tragique et bouleversant, Nine découvre un étonnant roman familial. Quand l’aube se lèvera sur le lac, plus rien ne sera comme avant.

MON AVIS : J’ai lu plusieurs revues sur ce roman et ayant adoré Le temps des miracles lu en mars, je me suis laissée tenter quand je l’ai trouvé. Après avoir fermé ce roman, je n’ai pas trop su quoi en penser. Ce n’est pas une mauvaise lecture mais je ne l’ai pas adoré non plus. Je ne me suis pas du tout attachée au personnage de Nine. Personnellement, si ma mère me disait qu’elle avait des choses à me dire sur son passé, je voudrais à tout prix savoir. Nine non, enfin au début. Le récit de Titania est en soit intéressant, elle parle de son enfance, elle révèle tout ce qu’elle n’a jamais pu dire à sa fille. C’est une façon de se retrouver. J’ai bien aimé l’alternance entre passé et présent. La plume d’Anne-Laure Bondoux est toujours aussi bien et on a envie de connaître la suite. Mais je dois avouer que la fin m’a déçue. Ça aurait pu finir de mille autres façons et ce n’est pas celle que j’attendais. Ça reste un bon roman malgré tout, avec une couverture sublime !

CITATION : « Personne n’est jamais prêt à entendre la vérité. Je peux te le dire par expérience, il n’y a pas de bon moment pour ça. Il arrive, et on n’y peut rien. » Titania

 

PHOBOS T4 DE VICTOR DIXEN

GENRE(S) : Science fiction, YA  ÉDITION : Collection R – PARUTION : 2017 – CATÉGORIE : Les chouettes lectures

Mes dernières lectures / MAI 2018 Part 1

 

RÉSUMÉ : Lancement des chaînes des pionniers dans 3 secondes… 2 secondes… 1 seconde… Ils sont les rescapés du programme Genesis. Exilés sur Mars, ils ont traversé un désert de solitude. De retour sur Terre, ils sont emportés par un tourbillon de célébrité. Elle peine à reprendre son souffle…

MON AVIS : J’attendais avec impatience de pouvoir lire ce dernier tome ! J’avais adoré les deux premiers, le troisième ne m’avait pas autant plu. Pourtant ce n’est pas qu’il n’est pas bon, mais en comparaison avec les deux premiers il l’est moins. Et c’est la même chose pour cet ultime tome. Ce n’est pas aussi bien qu’au début mais comme j’ai pu le lire, Victor Dixen a une façon d’écrire qui rend la lecture addictive. J’ai donc lu ce roman d’une traite – ou presque. Le personnage de Léo, bien qu’elle ait grandi entre le tome 1 et le 4, est comme au début : elle croit en ses convictions, elle est forte mais a ses sensibilités et ses doutes. L’auteur a réussi à rendre la lecture agréable, il y a des retournements de situations aux bons moments, assez d’action pour ne pas s’ennuyer. Je sais que je parle souvent des fins mais je trouve qu’elles sont importantes. Ici, même si je ne suis pas convaincue à 100%, je trouve qu’elle marche. Au final, cette saga était prometteuse et dans l’ensemble je l’ai aimé mais malheureusement tous les tomes ne se valent pas et c’est dommage. Peut-être que l’auteur a écrit au fur et à mesure du temps ? C’est à se demander s’il savait où il voulait aller. En tout cas, j’imagine que ça ne doit pas être facile d’écrire une saga telle que Phobos.

CITATION : « Tu veux que je te dise ? Je m’en fous que tout le monde m’oublie. Du moment que toi, Léo, tu ne m’oublies pas. » Mozart

 

SILENCE DE BENOIT SEVERAC

GENRE(S) : Handicap et Jeunesse  ÉDITION : Syros et Rat noir – PARUTION : 2011 – CATÉGORIE : Les chouettes lectures

Mes dernières lectures / MAI 2018 Part 1

 

RÉSUMÉ : Nathalie Girard se tourne à nouveau vers Jules et lui met son cahier sous les yeux :
– Vous arrivez dans une rave, vous ne connaissez personne, vous n’avez jamais pris de drogue et vous en prenez une dose suffisante pour assommer un cheval ? Vous trouvez cela logique, vous ? Jules ne répond rien. Il évite son regard en fixant les plis des draps sur son lit. Pendant ce temps, le lieutenant Tatger relit pensivement leur dialogue.
– Vous vous doutez que nous allons interroger vos amis ? Vous êtes certain de ne pas vouloir nous dire tout ce que vous savez ? ».
Sur son lit d’hôpital, Jules revient tout doucement à lui. Il n’entend plus. Dans le silence avec lequel il va devoir apprendre à vivre, il reconstitue peu à peu la succession des événements qui l’ont conduit là. Pour être en paix avec lui-même, doit-il parler ou se taire ?

MON AVIS : J’avais pris ce roman complètement par hasard. Je commence à avoir lu pas mal des livres présents dans le rayon jeunesse de la bibliothèque. Ce court roman m’a intrigué. Et finalement j’ai beaucoup aimé. Ça se lit vite, les chapitres sont courts. On suit donc Jules après son réveil à l’hôpital après plusieurs jours passés dans le coma. A son réveil, Jules est sourd et il va devoir assumer sa bêtise et apprendre à vivre avec son handicap. Ce roman a plusieurs messages selon moi. Le premier est concernant le fait de faire des choses sans penser aux conséquences. Oui, Jules est jeune mais à vouloir impressionner sa copine, cela lui a valu de perdre l’audition. Ensuite, l’auteur incite aussi les jeunes à ne pas prendre n’importe quoi. La drogue c’est mal, on est au courant. Et pourtant certains continuent d’en prendre. Et puis, par dessus tout, ce qui arrive à Jules, sa perte de l’audition et sa nouvelle situation est un message. Un message de tolérance, un exemple qu’on peut dépasser ça aussi. Bref, un chouette bouquin ! Le seul bémol c’est la façon d’écrire Jules et ses copains par SMS. S’en est même compliqué à comprendre ! On n’écrit pas forcément le mieux mais il y a des limites, tout n’est pas phonétique.

CITATION : « – Pourquoi la drogue ?
Jules hausse ses épaules. Pourquoi ? Il ne peut tout de même pas répondre : « Pour impressionner Camille. » Autant dire : « Par amour pour une fille dont vous n’avez jamais entendu parler. » Il se rend compte qu’il n’y a pas de bonne raison de prendre de l’ecstasy et surtout pas celle là. »

 

AVEZ-VOUS LU CES ROMANS ? SI OUI, QU’EN AVEZ-VOUS PENSÉ ? QUELLES SONT VOS DERNIÈRES LECTURES ?

Dans l’ensemble ça a été de bonnes lectures 🙂 Pas de coup de cœur dans cet article mais j’en ai eu ce mois-ci. A suivre dans le prochain article 😉 J’espère que celui-ci vous a plu !

Je vous embrasse ♡

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *