La révolution silencieuse

Source : Sens critique

 

Hello tout le monde !

J’espère que vous allez bien ♡ Voici près de plusieurs mois que je ne vous ai pas parlé de films. Aujourd’hui je me rattrape en vous parlant de La révolution silencieuse que je suis allée voir samedi dernier au cinéma.

C’est parti !

 

LA RÉVOLUTION SILENCIEUSE

Réalisateur : Lars Kraume – Nationalité : Allemande – Genre : Drame – Durée : 1h51 – Sortie : 2 mai 2018

 

SYNOPSIS

 

MON AVIS

C’est en regardant la bande annonce que j’ai eu envie d’aller voir ce film. Le sujet me paraissait très intéressant et même si j’adore les films d’animation ou les films de super-héros, le drame est un genre que j’apprécie d’autant plus. Ici, La révolution silencieuse revient sur un fait historique allemand. Je suis au final ravie d’être allée le voir car je l’ai beaucoup aimé. C’est tout d’abord le sujet qui m’a intrigué : des élèves décident de faire une minute de silence en soutien aux révolutionnaires hongrois. Sauf que les choses dérapent car cet acte est considéré comme une révolte, une insubordination. L’histoire se passe donc en Allemagne de l’est en 1956, quelques années avant la construction du mur de Berlin. Mais déjà, l’Allemagne est divisée en deux. L’atmosphère est lourde du début à la fin du film.

Le cœur de l’histoire se passe dans une classe où les élèves doivent passer leur bac. On y suit Théo, Kurt, Lena, Erik et Paul. J’ai trouvé chacun des personnages intéressants. Certains sont pour cette minute de silence, d’autres non mais tous auront la même punition si personne ne désigne les meneurs : l’interdiction de passer le bac. Nos deux héros sont Théo et Kurt, meilleurs amis mais personnages très différents. Kurt vient d’une bonne famille, son père est président du Conseil, mais a des opinions politiques bien à lui. Théo est un rebelle, est insolent mais loyal. J’ai trouvé l’ensemble des personnages bien joué, on voit vraiment quel est leur point de vue, ce qu’ils ressentent. J’ai détesté Madame Kessler, jouée avec brio par Jordis Triebel (qui joue Katharina Nielsen dans Dark). C’est une personne détestable qui s’acharne sur cette classe.

Les presque deux heures passent assez rapidement, pas le temps de s’ennuyer car on veut savoir si quelqu’un dénoncera un de ses camarades et ce qu’il adviendra de cette classe. Tout du long j’ai ressenti la tension qui devait régner à cette période où les libres-penseurs sont en réalité considérés comme ennemis de l’Etat. C’est révoltant !

Source : Pyramide films
Source : Pyramide films
Source : Pyramide films

 

Source : Pyramide films

 

Je ne peux que vous conseiller de le voir, en VO évidemment, pour son aspect historique très intéressant ! J’espère que cet article vous a plu 🙂

Je vous embrasse ♡

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *